Comment devenir éducateur ou éducatrice à l’enfance au Québec?

Partout au Canada, et plus particulièrement au Québec, exercer certains métiers nécessite l’appartenance à l’ordre professionnel qui régit la profession ou obtenir des permis/licences de pratique spécifiques.

Ceci dit, ce ne sont pas tous les métiers qui rentrent dans cette définition et il est possible d’exercer moyennant une formation adéquate.

C’est le cas de l’éducation à l’enfance, profession accessible avec certaines conditions, et sans aucune restriction d’exercice.

Comment faire pour devenir éducateur ou éducatrice à la petite enfance au Québec ? Voici la réponse directe avec les étapes à suivre jusqu’à votre premier emploi.

 

Suivre une formation reconnue dans le domaine de l’éducation à l’enfance

C’est probablement le critère sine-qua-non du métier. Il vous faut une formation qui vous qualifie à la pratique professionnelle de l’éducation.

Même si vous pensez que vous avez les compétences requises pour encadrer, accompagner et développer de jeunes enfants, vous serez surpris.es de réaliser dès votre premier jour de formation que l’aisance avec les enfants est une chose, et la pratique en est une tout autre!

D’ailleurs, tous les employeurs du secteur exigent une formation appropriée pour recruter des éducateurs et éducatrices.

Il est vrai que les formations sont nombreuses, mais il faut cibler celles qui sont reconnues par le gouvernement du Québec.

À cet effet, votre choix s’oriente vers les formations de type DEC ou AEC. Le DEC étant un diplôme qui prend du temps à achever, l’AEC est un excellent compromis pour intégrer le marché de l’emploi plus rapidement, tout en ayant les prérequis du métier et du domaine en général.

Pour peaufiner davantage votre sélection de cursus, votre future formation en techniques d'éducation à l'enfance devrait vous dire clairement ce à quoi vous devriez vous attendre.

Ceci comprend un éventail des cours, les axes de la formation, la durée des études et les modalités de formation (temps plein/partiel, cours de jour ou de soir, nombre d’heures de cours hebdomadaires).

 

Passer un stage dans un établissement d’éducation à l’enfance

Afin de valider vos acquis théoriques et de mettre toutes les techniques d’éducation à l’épreuve, il vous faut un stage pour préparer votre intégration du marché du travail.

Ceci est non seulement l’occasion de mettre en exécution tout ce que vous avez appris, mais c’est également votre première opportunité sur le marché du travail.

Vous découvrez la réalité du métier, et vous commencez à créer vos repères dans un environnement qui sera bientôt le vôtre.

Durant le stage, vous aurez l’occasion de parler à des professionnels d’expérience, n’hésitez pas à poser toutes sortes de questions pour mieux comprendre votre profession et pour éclairer toute zone d’ombre lorsque vous êtes face à une situation inusitée.

L’avantage prépondérant du stage, c’est que vous concrétisez votre profil pour devenir éducateur ou éducatrice à l’enfance. Vous aurez l’occasion de décider quel volet vous intéresse le plus : travailler en pouponnière avec les plus jeunes, élaborer des activités ludiques à caractère

intellectuel pour les plus âgés, ou encore vous faire une expertise plus approfondie dans le développement cognitif, émotionnel et physique de l’enfant.

Pour mieux profiter du stage, laissez votre curiosité professionnelle toucher à tout. Les meilleures réponses sont celles que l’on trouve dans nos propres expériences.

Pour trouver un stage, il vous est possible de soumettre votre CV à tous les établissements d’éducation à l’enfance, tels que les CPE (centres de la petite enfance), garderies familiales ou privées ou tout autre milieu de garde.

Que ce soit en personne ou en ligne sur les sites spécialisés, il vous sera possible d’acheminer votre demande de plusieurs façons. Toutefois, vous pouvez vous épargner la recherche et vous focaliser sur vos études si vous optez pour un établissement qui se charge de vous trouver votre première expérience de stage.

Ce n’est pas un luxe que d’épargner le temps de recherche et le consacrer au parachèvement des cours et des projets d’études.

Bien au contraire, ça peut même vous mettre dans les meilleures dispositions pour commencer votre stage.

Idéalement, vos études en techniques d'éducation à l'enfance devraient vous offrir un cadre d’apprentissage complet tout en veillant à vous aiguiller vers le marché de l’emploi, notamment en vous mettant sur une première expérience professionnelle à travers le stage.

 

Perspectives d‘emploi en éducation à l’enfance

Garder un œil sur les perspectives de votre carrière est une excellente décision.

Dans le domaine de l’éducation à l’enfance, les perspectives sont bonnes au Québec, plus particulièrement à Montréal où, selon Guichet Emploi, le taux horaire peut dépasser les 25$/h pour un taux médian de 19$/h.

Avec une croissance constante, le domaine aura toujours des opportunités à offrir pour les étudiants qui veulent devenir éducateurs ou éducatrices à l’enfance.

Avec une formation continue, vous pourrez également tabler sur de plus grands salaires en acquérant des compétences plus approfondies ou plus spécialisés, ce qui n’est pas pour déplaire aux employeurs friands de professionnels hautement qualifiés.

Êtes-vous prêt.e à débuter votre aventure en éducation à l’enfance ? Cliquez pour en savoir plus sur la formation ou pour débuter vos démarches d'inscription.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la formation en techniques d'éducation à  l'enfance