Cinq tendances de grand attrait dans l’éducation à la petite enfance

Nous vivons une époque exceptionnelle à tous points de vue. De la nouvelle organisation de la société en période de crise, jusqu’à l’introduction des nouvelles technologies dans nos gestes les plus simples du quotidien, tout a vraiment changé au cours de la dernière décennie, et a pris une vitesse encore plus importante au cours de l’année 2020.

Si les attitudes et les habitudes ont été impactées, il en est de même pour les plus jeunes générations de la société.

La petite enfance, avec des yeux tout ronds, observe le monde évoluer et a besoin qu’on lui tienne la main pour lui expliquer tout ce changement, pour l’accompagner dans son propre changement.

Dans ce processus qu’est le développement, naissent des tendances d’éducation à la petite enfance, et s’imposent comme des modes opératoires de plus en plus prisés par les services et milieux de garde.

C’est pour cela que l’idée de vous présenter cinq des tendances les plus importantes n’était plus qu’une possibilité, mais bel et bien une évidence.

 

L’introduction de la technologie dans l’éducation

Depuis quelques années, on entendait déjà parler de la tendance à apprendre les langages de programmation aux enfants de 6 ans et plus.

L’intérêt étant de former des générations de plus en plus précoces technologiquement, les jeunes pouces ne sont pas exempts de cette tendance.

En effet, l’introduction des ordinateurs dans les milieux de garde n’est pas une simple mode, mais bel et bien une méthode pour développer les facultés intellectuelles des jeunes enfants.

Cet éveil technologique permet un accès plus large à diverses ressources ludiques tout en familiarisant tous les enfants à un usage modéré des appareils électroniques.

 

Une immersion dans la nature pour faire connaissance avec les éléments

Malgré la pandémie actuelle, cette tendance a su tenir le coup et s’impose comme alternative à l’apprentissage « sec », celui qui repose uniquement sur l’illustration.

Les sorties dans les parcs ne sont pas que de simples opportunités de laisser les enfants courir partout et rouler sur les pelouses, elles sont surtout le moment privilégié pour renouer avec la nature.

Toucher l’écorce des arbres, observer les insectes et apprécier la flore locale, c’est comme cela que la nouvelle éducation à la petite enfance cherche à harmoniser les futures générations avec le monde qu’on leur confie.

Cette sensibilisation est des plus bénéfiques car c’est à un âge précoce que l’on comprend la valeur de la planète et ses ressources. Et c’est comme ça que la petite enfance d’aujourd’hui saura en préserver les trésors dans un futur très proche.

 

L’alphabétisation précoce, pour un intellect plus réactif

Apprendre l’alphabet avant 4 ans, c’est l’objectif de cette tendance pédagogique qui vise à familiariser les enfants entre 1 et 3 ans avec les lettres et leurs sons.

Bien entendu, il n’est pas question de former des petits génies, mais l’intérêt de la tendance est d’instaurer les mécanismes de reconnaissance et d’apprentissage dès le plus jeune âge.

Ceci favorise un apprentissage plus efficace et plus rapide avec le temps. Faire fonctionner les synapses et assurer des connections plus rapides, pourquoi pas ?

Après tout, si cela peut aider à rapidement détecter les talents et les points à renforcer de chaque enfant, la tendance trouvera sa place dans la formation en techniques d'éducation à l'enfance.

 

L’intégration de l’éducation STIM

STIM, c’est l’acronyme de Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques. L’introduction de cet enseignement peut s’apparenter à de la programmation cérébrale de l’enfant dans le sens où on l’habitue dès un âge précoce à un raisonnement scientifique tout en le familiarisant avec des disciplines qui en font usage.

Bien que nous soyons encore aux premiers pas de cette tendance, ses vertus peuvent toutefois se voir attribuer une grande importance dans les techniques d'éducation à l'enfance.

 

Le jeu, le premier allié de l’apprentissage

C’est une technique ludique vieille comme le monde, mais qui ne trouvait pas sa place dans les milieux de garde.

Avant, le jeu n’était qu’un moment de récréation ne servant qu’à distraire et amuser. Et, pourtant, un simple retour aux principes de bases a permis à cette nouvelle tendance d’émerger.

Dans une perspective purement « primitive », l’être humain n’est en rien différent des autres mammifères.

Ceux-ci apprennent par le jeu et se développe grâce à cette faculté. De même, les jeunes enfants sont plus réceptifs lorsque l’on intègre le jeu à l’enseignement, ce qui rend les activités ludiques plus efficaces en termes de transfert de savoir et de connaissances.

 

Ces tendances ont déjà commencé à trouver leurs places dans les formations en éducation à l’enfance.

Celles-ci viennent peaufiner les programmes qui reposent sur des méthodes et des techniques dont l’efficacité et la pertinence ne sont plus à prouver.

Découvrez les méthodes pédagogiques et les techniques d’éducation les plus réputées dans la formation de techniques d’éducation à l’enfance du Collège Herzing.

En savoir plus sur la formation en techniques d'éducation à l'enfance